Élagage

Tailler ses végétaux est indispensable en jardinage pour permettre à ceux-ci de s’épanouir pleinement en favorisant la floraison, augmenter les récoltes de fruits ou tout simplement pour maintenir les plantes en bonne santé. L’élagage nécessite des compétences pointues et du temps, et si vous manquez de l’un ou de l’autre (ou des deux), alors n’hésitez plus et contactez-nous.

L’équipe d'artisans spécialisés de M KOEBEL se fera un plaisir d’intervenir chez vous tout en vous conseillant sur l’entretien de vos végétaux où que vous soyez dans les Bouches-du-Rhône.

M KOEBEL vous propose un devis gratuit et sans engagement, intégralement personnalisé pour votre projet d’élagage dans le 13.

Nous vous recontactons sous 48 heures.

Bases de la taille de végétaux: quand, comment et pourquoi élaguer?

Pourquoi élaguer un arbre?

Élaguer consiste à effectuer une coupe ordonnée des végétaux, dans le but de maintenir la forme naturelle de l’arbre, le conserver en bonne santé, préserver la qualité du bois ou encore contenir un végétal à croissance rapide. Cependant, élaguer ne s’improvise pas, et résulte d’une réflexion mesurant les impacts sur l’aspect de l’arbre, son état phytosanitaire, sa croissance et son intégration dans le paysage.

Voyons ensemble les différents types d’élagages:

  • Élagage de forme: il s’agit de rendre l’arbre plus esthétique en travaillant sa silhouette. Chaque essence étant différente, l’élagage devra respecter certaines spécificités propres à chacune.
  • Élagage phytosanitaire: il s’agit ici de couper les bois secs ou malades, couper les branches arrachées par le vent ou un choc avec un engin, ou encore alléger la ramure afin que les branches ne ploient pas sous leur propre poids.
  • Élagage en vue de préserver la qualité du bois: principalement effectué pour la sylviculture, sur des arbres dont le tronc est compris entre 50 et 60 cm.
  • Élagage pour contenir la croissance rapide du végétal: effectué ici dans un but esthétique, pratique (ombre portée, champ de vision…) ou légal.

Quand élaguer un arbre?

Il existe deux périodes majeures pour l’élagage des arbres: pendant l’automne et le début de l’hiver et pendant le printemps.

  • Pendant l’automne et le début de l’hiver: l’arbre est en repos végétatif, et sur les espèces caduques les feuilles sont absentes. C’est donc à la fois un moment où l’arbre dispose de réserves et où l’élagueur peut apprécier pleinement son ouvrage. En revanche, le froid rend l’opération plus risquée pour l’artisan qui procède à la taille, et l’arbre n’est pas en mesure de cicatriser ses plaies avant le printemps, augmentant le risque de développement de maladies ou la contamination par des champignons.
  • Pendant le printemps: l’arbre est en sève (en croissance), il cicatrise très rapidement, mais la présence de feuilles rend l’opération plus complexe en termes de visibilité et de volume à évacuer. D’autre part, la taille doit être plus légère pour ne pas perturber le cycle de croissance et c’est la saison de la libération des spores de champignons, qui peuvent contaminer les plaies.
  • Pendant l’été: on évitera tout élagage qui augmenterait le stress hydrique de l’arbre qui doit déjà lutter avec la chaleur de l’été.

Comment élaguer un arbre?

Élaguer un arbre est une opération complexe, technique et dangereuse. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de faire appel à un professionnel pour la réaliser. Si vous envisagiez toutefois de procéder par vous-même, ne négligez jamais les aspects de sécurité:

  • Ne grimpez pas dans l’arbre si vous n’êtes pas assuré et ne maîtrisez pas les techniques de grimpage! Travaillez depuis le sol ou depuis une nacelle. Si vous devez utiliser une échelle de manière exceptionnelle, utilisez en une de faible hauteur pour travailler, sans dépasser les 2/3 de la hauteur de l’échelle, avec quelqu’un pour sécuriser les pieds de celle-ci, et sans utiliser de tronçonneuse.
  • Assurez chaque grosse branche débitée afin de contrôler sa chute.
  • Travaillez systématiquement en binôme afin de pouvoir bénéficier de plusieurs points de vue et d’une réaction rapide en cas d’accident.
  • Portez des équipement individuels de protection (casque, lunettes, vêtements anti-coupures, chaussures de sécurité…)

Aspects législatifs sur l’élagage

Quelques informations pratiques:

  • Mitoyenneté: tout propriétaire est tenu d’élaguer les branches qui dépassent chez son voisin au niveau de la limite de propriété. En revanche, le voisin n’a pas le droit de couper lui-même les branches, mais il peut agir en justice contre le propriétaire de l’arbre s’il ne se soumet pas à la réglementation. En revanche, il peut couper lui-même les racines, brindilles et ronces. Les fruits qui tombent naturellement sur son terrain lui appartiennent, il ne peut pas cueillir les fruits attachés aux branches. Les plantations doivent être situées à au moins 50 cm de la limite séparative pour les végétaux jusqu’à 2m de hauteur, et à au moins 2m pour les végétaux de plus de 2m de hauteur.
  • Location: l’entretien des arbres est à la charge exclusive du propriétaire depuis 2004.
  • Bruit: la taille par engins bruyants peut s’effectuer en jour ouvrable de 8h30 à 12h et de 14h30 à 19h30, le samedi de 9h à 12h et de 15h à 19h, le dimanche de 10h à 12h. Ces horaires peuvent être modifiés par arrêté municipal.
  • Lignes électriques: si l’arbre était présent avant l’arrivée de la ligne électrique, les frais d’entretien sont à la charge de RTE, sinon c’est au propriétaire de s’en occuper. Les distances de sécurité à respecter sont variables en fonction de la localisation (agglomération ou non), de la tension électrique (inférieure ou supérieure à 50.000V) et du type d’isolateur employé sur la ligne.
  • Voies ferrées: les plantations de plus de 2m de hauteur doivent être éloignées d’au moins 6m de l’emprise SNCF, 2m sinon.
  • Routes: les plantations de plus de 2m de hauteur doivent être éloignées d’au moins 2m de la route, 50 cm sinon.

Matériel d’élagage

Outre l’équipement de sécurité évoqué par ailleurs, on trouve différents outils pour procéder à un élagage:

  • La perche d’élagage (échenilloir): pour couper des rameaux jusqu’à 1 cm de diamètre,
  • Le sécateur à batterie sur perche: pour les branches jusqu’à 3 cm de diamètre,
  • La scie d’élagage: pour les branches jusqu’à 8 cm de diamètre.

On trouve également la tronçonneuse. À noter que depuis 2017, le maniement de celle-ci est encadré par un permis, nommé ECC1, également à destination des utilisateurs occasionnels.

Risques et sécurité

L’arbre est un être vivant: il ne faut pas lui ôter plus d’un tiers du volume initial par année. En cas de besoin, il est possible d’élaguer en plusieurs années successives. On évitera par ailleurs d’élaguer les branches dont le diamètre dépasse 3 à 5 cm.

Si vous travaillez en hauteur ou si vous utilisez du matériel entraîné par un moteur, l’utilisation de vêtements anti-coupures est conseillé, voire dans certains cas obligatoires. Ces vêtements sont composés de fibres hautement résistantes, croisées dans le tissu. Si un outil coupant ou la chaîne de la tronçonneuse entre en contact avec le tissu, celui-ci va s’effilocher sans rompre, tout en formant un bourrelet qui va venir bloquer le mouvement avant que la peau ne soit atteinte.

Élagages spécifiques

Élagage des arbres forestiers

La taille des arbres forestiers nécessite généralement l’intervention d’un professionnel de l’élagage, d’autant plus que la taille des feuillus et des résineux répond à des exigences et un calendrier spécifique.

L’élagage est effectué généralement uniquement dans les futaies destinées à produire du bois d’œuvre, de qualité, avec peu de nœuds. On procède auparavant à une taille de formation dans le but de privilégier la flèche de l’arbre.

Élagage d’arbres fruitiers

La taille des arbres fruitiers a pour but d’augmenter les récoltes. Elle se pratique de manière variable selon l’essence: les arbres à pépins se taillent en hiver, tandis que les arbres à noyau se taillent en août et septembre.

On distingue la taille de fructification, qui consiste à supprimer les branches rentrantes et les branches mortes, de la taille de rabattage qui vise à réduire la longueur des branches principales, dans le but de diminuer la longueur à parcourir pour la sève qui va alors mieux desservir les fruits proches du tronc et favoriser leur développement.

Élagage des arbres et arbustes d’ornement

L’arbre d’ornement est planté dans un but esthétique. Il n’a pas pour vocation a produire du bois d’œuvre, du bois de chauffage ou de fruits. Il peut être planté de manière isolée au sein d’une pelouse ou d’un massif, faire partie d’une haie libre ou taillée, d’un bosquet ou encore d’un alignement le long d’une rue. Ce sont généralement des arbres dont la durée de vie est limitée en raison des contraintes qu’ils subissent: sol compacté, dur, pollué, réverbération des bâtiments, air pollué, soumis à des tailles sévères, etc. Ces arbres sont donc beaucoup plus sensibles aux agressions extérieures et aux blessures.

Pour ces arbres, on procède généralement à des tailles douces en vue de conserver la forme naturelle de l’arbre d’ornement. Cependant, il est également possible de modifier celle-ci par une taille régulière mais attention: cette opération doit être poursuivie tout au long de la vie de l’arbre au risque sinon de lui être fatal. Tout arrêt rendrait les repousses anarchiques et pourraient menacer sa stabilité.

Élagage des plantes d’intérieur et des vivaces

On n’y pense pas assez, mais pour tailler une plante il est conseillé de désinfecter ses outils, et que ceux-ci soient parfaitement affûtés, pour que les coupes soient nettes. On commence par supprimer le bois mort et les tiges malades, puis on raccourcit les branches qui se croisent ou qui empêchent le soleil de pénétrer au cœur du végétal. Les tailles s’effectuent 5 mm au dessus d’un œil (futur bourgeon).

Pour les vivaces, on procède à ce qu’on nomme « rabattage », ce qui correspond à une taille plus ou moins franche:

  • Si votre plante a plusieurs cycles de floraison, on procède au rabattage en juillet, à 15 ou 20cm du sol pour leur permettre de fleurir de nouveau. Il faut arroser copieusement suite à l’opération et ajouter un peu de compost.
  • Dans tous les cas, en fin de saison, on procède à un rabattage à quelques centimètres du sol pour faire place nette pour la floraison de la saison suivante: en début d’été pour les vivaces de printemps, en octobre pour les vivaces estivales, en février pour les vivaces graminées.

Élagage des palmiers

Le palmier est particulier car il ne produit pas de bois, et n’est pas en mesure de cicatriser ses blessures. Il n’est donc en soi pas nécessaire d’élaguer un palmier, et c’est même hautement déconseillé, car toute coupe est potentiellement mortelle.

Conseil, accompagnement personnalisé et devis gratuit

Quel que soit votre projet, M KOEBEL vous renseigne. Nos équipes sont à votre disposition pour vous rencontrer et établir un devis gratuit sans engagement.

Devis gratuit 48h
Villes composant la zone d'intervention